Paroisse St Pierre-Le-Jeune Catholique

Ados

JMJ Madrid 2011 | Témoignages

Comme beaucoup des jeunes de Saint Pierre le Jeune partis pour les JMJ à Madrid, j’ai été élevée dans une famille catholique pratiquante et depuis que je suis petite j’ai toujours cru en Dieu de manière étonnante. Mais depuis la 5ème ma foi fut mise à rude épreuve avec le décès de mon grand-père paternel, avec qui je n’avais pas plus d’affinité, mais lors de son enterrement je me suis mise à pleurer, pas pour lui, mais pour mon père, ma grand-mère et tout ceux à qui il manquait vraiment. Il y a deux ans j’ai perdu un ami qui était atteint d’une leucémie aigue, à l’âge de 15 ans…sa sœur deux mois avant sa mort lui avait donné un de ces reins pour tenter de le sauver…j’ai trouvé révoltant que malgré l’opération qui était réussie et son jeune âge Dieu le prenne quand même avec lui ! Je trouvais ça injuste pour sa sœur, sa famille et ses amis !
J’ai toujours eu l’impression de vivre ma foi seule, car mon école n’est pas remplie de personnes catholiques pratiquantes. J’ai souvent subis des brimades et des insultes mais je continuais à la défendre, cette foi qui me permettait de « survivre » dans ce monde.
En allant aux JMJ j’espérais recevoir le pardon d’un prêtre pour me libérer d’un boulet que je traînais depuis un temps. J’avais hésité à plusieurs reprises à me faire confesser parce que j’avais peur que le boulet reste encré ou qu’il parte un moment puis revienne. Finalement j’ai réussis à m’en libérer, même si il reste toujours un peu présent pour me montrer que je ne dois plus jamais recommencer. J’ai appris à pardonner à ceux qui m’ont blessés mais aussi à me pardonner à moi-même.
Voir tout ces jeunes réunit aux JMJ pour l’amour et la foi en Dieu m’a bouleversé et m’a montré que je ne suis pas seule à vivre ma foi.
J’ai appris à me trouver moi et à m’aimer telle que je suis. A faire la paix avec Dieu et à accepter ces décisions quelles me plaisent ou non. Ainsi qu’à mûrir dans ma foi et à l’aimer d’avantage.
Je remercie père Miguel pour cette chance qu’il nous a offerte et qu’il m’a donnée en m’apprenant à pardonner, à aimer et à prier! Merci aussi à nos deux accompagnatrices ou « éducatrices dans la foi », à David notre séminariste et à Marie-Rose d’avoir prié pour moi pendant mon pèlerinage. Merci!
A.
JMJ Madrid

Avec le groupe sain pierre nous jeunes confirmes sommes partis a la rencontre du pape a Madrid pour ces JMJ
Le père Miguel notre guide personnel nous a fait découvrir les richesses de l'Espagne, l’ambiance, ces conflits, son patrimoine musulmans et chrétiens. Une pure merveille.
En tout je crois bien que nous avons visité pas moins de 9 cathédrale et basilique... Nous avons eu la chance de rencontrer l'évêque de Guadix ami fidèle du père Miguel. Une rencontre avec les clarisses tout aussi joyeuses que sérieuse et avec quelques habitants et paroissiens.
Nous dormions généralement dans des auberges de jeunesse
Pour moi ce fut une expérience extraordinaire de voir autant de jeunes venus louer une seule personne : Notre Seigneur !
J'ai vécu ce pèlerinage comme une remise a niveau avec les autres personnes du groupe ; avec l'aide de David un séminariste très gentil, ouvert, généreux et attentif aux autres.
Le groupe donnait à la fois une ambiance de prière et une ambiance de joie ! Ce qu'il y a de plus impressionnant c'est de voir des jeunes nous aborder dans le métro qu'il soit français, belge ou même camerounais
Aujourd'hui compter le nombre de personnes qui viennent vous voir, vous demander comment vous vous appelez, d'où vous venez.
Grâce a ce pèlerinage j'ai pu retrouver le contact avec Jésus. Cet homme m’a tout donné et je le remercie pour ces moments passés au sein du groupe du Cercle saint Pierre qui m'ont accueilli en cours d’année.
Un grand merci aux mamans et a David
Merci père, sans vous retrouver la foi aurait été un vrai problème. De tout cœur merci pour tout.

J.
Notre pèlerinage en Espagne, pour lequel nous nous sommes préparés toute l’année, a alterné des temps spirituels avec des moments consacrés aux visites des villes et monuments sur notre route.
Nous avons donc, guidés par le père Miguel, découvert les plus beau sites de l’Espagne et en particulier l’Andalousie, l’Alhambra de Grenade, ainsi que les cathédrales du Sud de l’Espagne, marquées par le style musulman, contrastant radicalement avec notre style français. Il a été intéressant d’observer l’Église catholique espagnole, marquée par la très longue présence musulmane dans la péninsule ibérique.
Le père Miguel n’a pas seulement été notre guide touristique, il fût également, et reste encore, notre guide spirituel. Nous avons redécouvert avec lui, le mystère de l’Eucharistie, et les fondements de notre foi.
La rencontre avec le Pape à Madrid a été le cœur de notre pèlerinage. Entourés de deux millions de jeunes pèlerins du monde entier, nous nous sommes rendus compte que l’Église fait passer un message universel, à travers sa sainteté Benoît XVI. Chacun a pu se retrouver dans son intimité avec le Christ et réfléchir à sa place actuelle dans l’Église, et à celle qu’il est appelé à occuper.
Nous revenons donc de ces JMJ affermis dans notre foi et enracinés dans l’amour de notre Seigneur le Christ.
G.


Chers amis et famille
Je rentre de 10 jours de pélé avec une trentaine de jeunes de ma paroisse où nous avons eu la grande chance de parcourir l'Espagne et ses lieux saints et de participer aux JMJ.
Cette expérience, nouvelle pour moi, fut extraordinaire tant par la montée en puissance de la "ferveur" de notre groupe que par nos 3 jours de JMJ.
Le nombre de personnes venues pour ces jours était impressionnant, ce que je retiens le plus c'est la veillée d'adoration du Saint sacrement. Après avoir passé plus de 4h sous le soleil ardent d'Espagne, la pluie, le vent et l'orage sont arrivés; mais rien n'a découragé ces jeunes bien au contraire, ils chantaient, priaient et acclamaient le pape et Dieu. Puis le Saint Sacrement est apparu et un silence extraordinaire s'est fait pendant plus de 5 minutes… même les plus turbulents de notre groupe se sont tus et ont prié !
Rien que d'y penser, j'en ai encore des frissons.
J'ai vécu plein de moments très forts dans ce pélé qui m'ont confortée dans ma foi et qui me poussent à aller plus loin.
2 ou 3 choses que j'ai retenues:
  • La foi ne se vit pas seul, elle s'épanouit en groupe et a plusieurs visages
  • Notre église ne se meurt pas, la jeunesse est là et elle est priante
  • Rendre témoignage est important (plusieurs témoignages de notre groupe Etaient bouleversants et importants pour les autres car ils montraient que même avec nos doutes, nos faiblesses, nos erreurs et même le rejet de Dieu, la foi pouvait revenir ou évoluer si on laissait l'amour de Dieu entrer dans notre cœur).
F.